Déroulement d’un relevé sur le terrain

Comme le Monitoring de la biodiversité en Suisse a été l’un des premiers programmes de ce type dans le monde, il a fallu développer de nombreuses méthodes spécifiquement pour le projet. Selon le groupe d’espèces et le réseau de mesures, les collaborateurs de terrain parcourent chaque surface d’échantillonnage entre une et sept fois par an afin d’y recenser les plantes et les animaux.

La méthodologie mise en œuvre diffère fortement selon le réseau de mesures et le groupe d’espèces concernés. Alors que les relevés se rapportant à la diversité des espèces dans les habitats se limitent à une petite surface, le recensement des plantes et des animaux servant à la détermination de la diversité des espèces dans les paysages couvre une surface d’un kilomètre carré. Il est important que tous les relevés sur le terrain soient à chaque fois effectués exactement sur la même surface ou le même tronçon avec exactement la même méthode.

Relevés relatifs à la diversité des espèces dans les paysages

Les collaborateurs de terrain recensent les plantes, les papillons diurnes et les oiseaux nicheurs sur une surface d’un kilomètre carré. En règle générale, ils suivent un trajet défini précisément le long de chemins et de routes.

> Déroulement du recueil d’un échantillon étape par étape.

Relevés relatifs à la diversité des espèces dans les habitats

Les collaborateurs de terrain recensent les groupes d’espèces sélectionnés sur une petite surface, généralement de 10 mètres carrés dans les terres et de 5 à 100 mètres dans les cours d’eau. Les plantes vasculaires sont déterminées directement sur place. Des échantillons sont en revanche recueillis en vue de la détermination des mousses, des mollusques et des insectes aquatiques. Ces échantillons sont ensuite analysés dans un laboratoire spécialisé.

Déroulement du recueil d’un échantillon étape par étape.