Surface d’échantillonnage Paysages
Surface d’échantillonnage Habitats

Inventaire à long terme de grande ampleur

Le MBD se concentre sur l’inventaire des espèces fréquentes et répandues. En s’inspirant des programmes d’inventaire existants, nous avons opté pour un réseau d’échantillonnage systématique constitué de trois réseaux de mesures mis en place à l’échelle de toute la Suisse.


Diversité des espèces dans les paysages

Le nombre d’espèces présentes dans un paysage dépend de divers facteurs: outre les modèles de distribution biogéographiques et les facteurs physiques tels que la géologie, le relief et le climat, l’exploitation des sols détermine également la distribution des espèces. Plus les habitats d’un paysage sont variés (prairies, forêts ou champs) et plus son exploitation est naturelle, plus les espèces à y vivre sont nombreuses.

Le réseau de mesures de la diversité des espèces dans les paysages est constitué de 450 surfaces d’échantillonnage d’un kilomètre carré chacune. Dans ce réseau de mesures sont recensés des plantes vasculaires, des papillons diurnes et des oiseaux nicheurs (par la station ornithologique suisse de Sempach). Chaque année, un cinquième de la surface est échantillonné. La couverture est resserrée dans le Jura et dans le sud du pays afin d’obtenir des données fiables pour ces régions.


Diversité des espèces dans les habitats

Le réseau de mesures de la diversité des espèces dans les habitats est constitué de 1450 points de mesure environ de dix mètres carrés chacun. On distingue les habitats suivants: forêt, prairies et pâturages, zones d’habitation, champs, prairies alpestres et zones de montagne. Sont recensés les plantes vasculaires, les mousses et les mollusques.

Le réseau de mesures Diversité des insectes aquatiques est constitué d’environ 500 tronçons de 5 à 100 mètres de longueur environ situés dans de petits cours d’eau. Sont recensées les larves d’éphéméroptères, de plécoptères et de trichoptères (groupe d’espèces EPT).


Diversité des biocénoses

La «diversité des biocénoses» décrit l’évolution de la composition des espèces dans les différents habitats et les différentes régions suisses en se basant sur les relevés de présence et d’absence des espèces recensées par les deux réseaux d’échantillonnage des indicateurs MBD «Diversité des espèces dans les paysages» et «Diversité des espèces dans les habitats».

Une grande diversité des biocénoses est positive. Une uniformisation entraîne en revanche une diminution indésirable de la biodiversité. Les biocénoses deviennent de plus en plus uniformes lorsque les exploitations deviennent de plus en plus homogènes ou intensives ou si, partout, les mêmes espèces sont introduites.

Trois espèces sont présentes dans chacun des trois cercles. Le cercle du milieu se rapproche plus du cercle de gauche, avec lequel il a deux espèces en commun, que du cercle de droite, avec lequel il n’a qu’une seule espèce en commun.

 

Les résultats actuels du MBD sont publiés sur le site Web de l’OFEV

> Indicateurs environnementaux

Les données du MBD sont également utilisées pour un indicateur de la législature du Conseil fédéral.

Indicateur de la législature

Réseau de mesures Paysages
Réseau de mesures Habitats
Réseau de mesures Cours d’eau